1005 Langley St

Victoria, BC V8W 1V7

Mon-Fri, 9am-5pm

Les matières eco-badly

Les matières synthétiques

Il y a quelques matières qui ne sont pas top, ni pour nous, ni pour l'environnement.
Ces matières sont utilisées par beaucoup de marques grand public et spécialisées dans la fast-fashion; mais on peut aussi les retrouver chez des créateurs et marques de luxe.
On y trouve entre autre le polyester, le nylon, l'acrylique ou encore l'acétate et l'élasthanne.
La minute chimie :
Les matières synthétiques sont fabriquées à partir de fibres synthétiques, elles-même créées par la synthèse de composés chimiques.
Et ces composés chimiques proviennent en grande majorité d'hydrocarbures. Oui oui, le même carburant que celui utilisé pour aller visiter mamie à la campagne. Tendax hein?***
Ces matières-là sont faites à partir de ressources non renouvelables, et rejettent pas mal de gaz à effet de serre - tu me diras, normal si c'est fait à partir de pétrole.
Par exemple, juste une petite info qui nous scotche : pour créer une tonne de polyester, un fabricant va émettre cinq tonnes de dioxyde de carbone.
Huit tonnes de polyester sont produits chaque seconde.
C'est-à-dire que l'on émet 40 tonnes de CO2, PAR SECONDE, juste pour vouloir ressembler à quelque chose à moindre coût. Whaaaaaaaaaaaat 
Sachant qu'un aller retour Paris-New York correspond à un rejet de CO2 d'une tonne, on en fait du coup 40 par seconde, et ce chaque heure de chaque jour, de chaque semaine de chaque mois, de chaque année. Whaaaaaaaaaaaat
Et après on s'étonne que mère nature nous crache dessus?
Mais il y a aussi d'autres aspects négatifs quant à la création et l'utilisation de ces matières.
En voici une petite liste :
- D'abord, quand on met un vêtement 100% synthétique, il y a de fortes chances qu'il sente mauvais. Ensuite, c'est nous qui sentons mauvais, surtout si le vêtement en question est un haut (tshirt, top, chemise, blouse, robe).
Pourquoi? Parce que les matières synthétiques ne laissent pas respirer la peau; la transpiration est retenue dans le tissu du vêtement et bonjour les odeurs. En plus l'odeur quand elle vient, elle ne part plus! Alors bon ok, il faut avoir le style, mais il faut aussi être approchable. Mouarf
- Si l'odeur du vêtement ne nous a pas arrêté, que la transpiration non plus, il y a tout de même un risque de développer des allergies dues aux colorations utilisées ou au manque d'étanchéité du vêtement.
- Puis, il faut savoir qu'à chaque lavage d'un vêtement en tissu synthétique, de fines particules de plastique non-recyclables sont rejetées dans l'eau, qui elle-même est rejetée dans la mer. Cette même mer dans laquelle on barbote et dans laquelle nagent les poissons que l'on mange. Donc bon, ok manger bio, équitable tout ça, mais si c'est pour au final manger des fils de plastique.. On s'en passera merci, hein? 
Et pour ceux qui nous diront "ouais, mais moi tu vois, je mange pas de poisson, donc ça ne me concerne pas", l'info qui suit est pour vous.
- Les vêtements synthétiques ne sont que très très peu biodégradables. Ils mettent entre 30 et 200 ans avant de disparaître. Et quand ils se biodégradent, ils rejettent des matières chimiques pas très sympa dans l'écosystème du type Bisphénol A ou Perfluorocarbures, ainsi que des métaux lourds. 
Alors on veut bien vouloir laisser un impact sur Terre, mais tant qu'à faire s'il peut être positif et ne pas dégrader la planète encore deux siècles après nous, c'est tout bon!
Et puis, si on peut de nôtre côté profiter de la vie sans trop souffrir, c'est cool aussi
*** Jeanne rêve du jour où elle verra des personnes faire le plein de carburant en y mettant des vêtements synthétiques. Le recyclage de dingue quoi!